SERVICE CLIENT 09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 16h non stop

Les ordinateurs d'un parc peuvent se révéler dépassés ou trop difficiles à remettre à neuf

Nous travaillons en étroite collaboration avec de très nombreux fournisseurs, d'envergure mondiale pour les grossistes et les constructeurs de matériel informatique, ou plus locale, comme les entreprises intéressées par une reprise de leur parc d'ordinateurs dépassés dans le cadre de la loi sur les déchets électriques et électroniques (DEEE). Malgré tous nos efforts, il arrive que certaines des références provenant de ces organisations ne puissent pas être remises à neuf par nos équipes dédiées au reconditionnement : HS/obsolètes ou simplement trop mal entretenus, ces produits se voient alors dirigés vers des filières de recyclage et de destruction.

L'obsolescence programmée, une limite au reconditionnement du matériel informatique

Parmi les différents produits HS/obsolètes recueillis, de nombreux ordinateurs, serveurs ou tablettes se voient condamnés au rebut en raison d'une inadaptation de leurs capacités techniques aux récents standards informatiques.
Cette déconnexion entre l'architecture matérielle et les fonctionnalités logicielles devient croissante au fil du temps : à l'heure actuelle, une référence électronique âgée de plus de 4 ans peut être considérée comme « inutilisable » pour exploiter le plein potentiel d'applications de plus en plus puissantes et complètes. Un tel phénomène s'explique notamment par la loi de Moore, qui pose un doublement des capacités des processeurs tous les 18 mois, et par l'extrême réactivité des éditeurs de programmes, notamment grand public. Dans ce contexte d'amélioration continue des performances, nous ne pouvons assurer la remise sur le marché de matériels trop anciens : malgré leur fonctionnement correct apparent, ces machines supporteraient difficilement les contraintes des systèmes d'exploitation récents, vous proposant une expérience-utilisateur bien trop frustrante.

HS/obsolète, du matériel informatique très difficile à réparer donc à reconditionner

Notre démarche de remise en état et de reconditionnement des références informatiques ne nécessite qu'un seul préalable technique : un appareil en état correct, dont la réparation éventuelle ne mobilise pas un budget trop important (sous peine de vous le proposer à un prix très peu attractif).
Pour évaluer les efforts à fournir par nos partenaires et nos équipes, nous nous appuyons sur un audit complémentaire de l'identification et de l'enregistrement réalisés sur chaque modèle entrant dans nos entrepôts. Si le remplacement de composants comme l'écran, la carte graphique, les périphériques de stockage ou même le microprocesseur demeure aisé pour nos employés, il n'en est malheureusement pas de même pour le traitement de chocs importants sur la carrosserie ou de dysfonctionnements logiciels récurrents. Par conséquent, afin de vous garantir une utilisation sans le moindre souci ultérieur de notre matériel informatique, nous privilégions d'écarter ces modèles, trop éloignés de notre démarche-qualité.

La destruction/dépollution, alternative au matériel informatique reconditionné

Pour traiter ces matériels à bout de souffle et impossibles à remettre en état pour les proposer à prix attractif sur notre plate-forme internet, le recyclage demeure la seule solution. Reposant sur plusieurs opérations complexes, il permet de valoriser la plupart des éléments des ordinateurs, tout en respectant scrupuleusement les réglementations françaises et européennes. 

Découvrez aussi :