09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 12h45 et de 13h30 à 16h30

Apple accusé d'obsolescence programmée

Le géant Apple a admis avoir volontairement ralenti, par le biais d’une mise à jour, ses anciens modèles d’iPhone. Une pratique aussitôt qualifiée de tromperie et qui fait écho au phénomène d’obsolescence programmée.

Brider les iphones pour ménager la batterie

Plusieurs médias à travers le monde ont fait état des ralentissements sur certains modèles d’Iphones notamment les iphones 6, 6s et SE à la suite d’une mise à jour du système d’exploitation.

La voix des utilisateurs mécontents se faisant de plus en plus bruyante, le géant Américain a avoué avoir volontairement diminué les performances de ses appareils afin de « prolonger la durée de vie ». Une révélation qui confirme les ressentis utilisateurs et de nombreuses rumeurs qui soupçonnaient une telle pratique de la part de la marque à la pomme et ce depuis plusieurs années.

L’association HOP porte plainte pour obsolescence programmée

L’association Française Halte à l’obsolescence programmée (HOP) réagissant à ces révélations a déposé une plainte contre Apple pour délit d’obsolescence programmée. La France est en effet l’un des rares pays punissant cette pratique depuis la promulgation de la loi du 17 aout 2015.

Aux Etats-Unis et en Israël de nombreuses actions de groupe ont été entreprises à l’encontre d’Apple pour ces mêmes faits.

Des soupçons justifiés ?

L’obsolescence programmée n’est bien sûr pas le propre d’Apple, c’est une pratique très rependue dans quasiment tous les appareils possibles et imaginables, de la machine à laver à l’ordinateur en passant par la voiture, tout est fait pour vous inciter à consommer.

Partant de ce constat, il est évident que certaines entreprises dans leur course aux profits ont grand intérêt à ce que leurs appareils n’aient pas une durée de vie trop élevée. Comment justifier l’achat du modèle suivant quand celui-ci propose 2 fonctionnalités gadgets en plus et un tarif qui a comme par magie augmenté ? Tout simplement en vous contraignant par l’absence de pièces, les applications plus compatibles avec une certaine version du système d’exploitation, système qui lui-même n’est pas déployé volontairement sur votre téléphone pour les mêmes raisons … Les exemples ne manquent pas.

Dans le cas d’Apple, les mises à jour « empoisonnées » sont survenues au moment de la sortie du ou plutôt des nouveaux modèles (8 et X), une « coïncidence » qui ne fait qu’attiser le doute tant le timing est parfait.

Cette pratique est d’autant plus insultante lorsque le smartphone en question coûte souvent un SMIC voire plus et que l’on sait que sa durée de vie sera amputée.


Pour les possesseurs de smartphones de la marque impactés par cette mise à jour, nous vous conseillons vivement de remplir le formulaire de l’association HOP afin de faire valoir vos droits.