09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 12h45 et de 13h30 à 16h30

Qu'est-ce que l’obsolescence perçue ?

L’obsolescence perçue, le sentiment qu’il existe mieux, plus moderne ou plus « complet » sur le marché qui pousse le consommateur à l’achat alors même que l’objet remplacé remplit toujours ses fonctions. Un mécanisme sous-jacent qui cause d’énormes dégâts à notre environnement, notamment par la création de dizaines de millions de tonnes de déchets électroniques extrêmement polluants.

Le nerf de la guerre commerciale et du marketing

Vous êtes probablement familier avec le terme d’obsolescence ou celui d’obsolescence programmée. Une variante existe et fait le bonheur des marques à travers le monde ; l’obsolescence perçue.

Celle-ci est relativement compliquée à étudier ou quantifier car énormément variable d’un individu à un autre et soumise à de nombreux paramètres sociaux. Néanmoins, il est possible de l’observer dans de nombreux cas, notamment lorsqu’il s’agit de produits technologiques (smartphones, ordinateurs…) qui connaissent des évolutions rapides.

La définition exacte de l’obsolescence perçue est la suivante : le sentiment qu’il existe mieux sur le marché, pour un objet donné. Il s’agit donc d’un sentiment, relié à plusieurs facteurs sociaux, mais aussi dépendant de notre système de consommation actuel.

Le cas d’école est celui des smartphones et notamment Apple qui n’a pas d’égal en marketing et maîtrise à la perfection ce type d’obsolescence. Imaginons que vous possédez un iPhone de la génération précédente et que le nouveau vient tout juste de sortir, celui-ci, outre quelques améliorations « gadget » ne propose rien de plus et pourtant, vous avez cruellement envie de l’acheter et d’abandonner votre ancien modèle, pourtant toujours à la hauteur de vos attentes… Ceci est l’obsolescence perçue, tout simplement.

Ce cas s’applique également aux ordinateurs, la vitesse à laquelle les modèles sortent vous donne le sentiment que votre machine est dépassée, plus à la mode et renvoie une image potentiellement négative à votre entourage ou du moins non conforme à celle que vous voulez donner.

Ces appareils étant presque constamment affichés aux yeux de tous, ils deviennent des marqueurs sociaux. il est donc possible de sentir un sentiment de « honte » lorsque vous possédez un ordinateur ou smartphone « trop vieux ». Celui-ci est parfaitement conforme à votre usage et remplit tous vos besoins, mais vous ne pouvez vous empêcher de vouloir le dernier modèle car vous percevez votre ancien appareil comme obsolète, alors même qu’il n’y a aucune raison factuelle de penser ainsi.

L’obsolescence perçue est ainsi inscrite au cœur de notre société de consommation, nous poussant à vouloir toujours plus et nous crée des besoins, menant à plus de consommation, plus de déchets et ainsi de suite.

Quelles conséquences ?

L’obsolescence perçue a de lourdes conséquences pour notre planète. La frénésie d’achat crée des tonnes et des tonnes de déchets électroniques que nous ne sommes pas encore prêts à traiter. Seulement 37% d’entre eux sont collectés en Europe et une infime partie de ces 37% sont recyclés. La plupart finissent dans la nature, aux 4 coins du monde, polluant les sols, les populations et l’eau…

Ils sont aussi la source de nombreux trafiques illégaux à l’image des récents événements qui ont fait la une de la presse mondiale en Indonésie. Ne croyez pas que la pratique est marginale, loin de là, c’est même un exercice adopté par de nombreux groupes européens et notamment Français, ces derniers faisant croire à un recyclage alors même qu’ils n’ont fait que « vendre » leurs déchets à l’autre bout du monde à des entreprises peu scrupuleuses.  Celles-ci vont bien entendu ne jamais recycler ces déchets.

 

Comment lutter contre cette obsolescence perçue ?

L’obsolescence perçue n’est rien de moins que le fruit ; le reflet de notre société de consommation, si nous n’en sommes pas non plus au point de retourner au minitel et aux écrans cathodiques, il faut tenter de sortir de ce cercle de consommation. Garder son smartphone quelques années supplémentaires au lieu de le changer tous les 8 mois, réparer ses appareils électroniques, faire évoluer son ordinateur en installant un SSD par exemple ou en le remettant à neuf, se tourner vers le marché de l’occasion / reconditionné.

Toutes ces solutions sont bonnes pour vos finances et pour l’écosystème sans sacrifier votre confort de vie. Seule concession, il vous faudra résister à la pression sociale, un bien maigre tribut face aux avantages.