09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 12h45 et de 13h30 à 16h30

Intel core i9 : le nouveau joyau d’Intel

intel-core-i9-actualité-trade-discount-3

Il n’y a pas si longtemps, l’hégémonie Intel incontestée sur le monde du processeur ultra haute performance était assurée par la série des i7 Extreme edition. Ces derniers se sont vus malmenés par le challenger AMD et son impressionnant Threadripper 1950X proposé à un tarif inférieur mais qui surtout volait la couronne de meilleur processeur « grand public ». La riposte du géant de Santa Clara ne s’est pas fait attendre puisque intel a mis en vente il y’a quelques mois une nouvelle gamme de processeurs avec, en tête de liste, une nouvelle référence, l’i9. Que faut-il en attendre ?

De 10 à 18 cœurs !

L’intel core i9 a pour l’instant été décliné en 5 modèles, tous situés sur la plateforme haut de gamme d’intel à savoir le X299 avec également un nouveau socket LGA 2066. L’offre d’i9 s’étend de 10 à 18 cœurs, autant dire qu’intel a mis les moyens pour récupérer son titre. Concernant les tarifs et c’est ici que cela fait très mal, ils débutent à environ 1000€ pour culminer à plus de 2000 € pour le porte-étendard l’i9 7980XE Extreme Edition.

L’intel core i9, quelles performances ?

Les premiers tests révèlent des performances bien entendues impressionnantes, le nouvel i9 7980XE affiche un gain d’environ 30% dans les tâches applicatives par rapport à l’ancien « flagship » d’intel, l’i7 6950X, et heureusement ! avec 8 cœurs supplémentaires il ne pouvait pas en être autrement.

Le « petit » i9 7900X affichant le même nombre de cœurs que son prédécesseur (10 cœurs), le gain est de seulement 10% en applicatif…

En jeu : une déception

intel-core-i9-boiteLe jeu n’est pas le fort de la nouvelle plateforme Skylake-X, un « simple » i7 7700 à 350€ fera mieux que l’i9 7980XE à 2000€. Evidemment ces processeurs à multiples cœurs ne sont pas faits pour ça et la multiplication des cœurs a même un effet négatif sur les performances en jeu. L’afflux de cœur est en effet mal géré par ces derniers qui, rappelons-le, ont parfois des difficultés avec l’hyperthreading de simples core i7.

La déception est d’autant plus grande lorsque l’on sait que le jeu était l’un des points forts de la génération précédente (Broadwell-E) qui affichait un niveau jamais vu en applicatif tout en conservant un gain de performance notable en jeu.

Évolution en douceur

Au final, le constat est amer, l’i9 n’est rien de plus qu’une dénomination marketing, si l’on compare avec son prédécesseur, (i7 6950X) l’évolution est plutôt linéaire et pas réellement impressionnante. Certes les performances atteintes sont inédites, certes intel reprend le titre de processeur le plus performant, mais la comparaison avec le concurrent AMD est douloureuse. Le Threadripper 1950X est en effet deux fois moins cher pour des performances en retrait de seulement 10%... et plus on descend dans la gamme d’i9, plus le Threadripper gagne du terrain en restant moins cher pour des performances comparables.

La lisibilité de l’offre intel, maintenant compliquée par l’arrivée des i9, est de plus en plus difficile. Les core i9 se font concurrence entre eux tant leurs performances sont proches, l’acquéreur potentiel aura bien du mal à faire un choix, tiraillé entre une offre trop compliquée et la concurrence féroce d’AMD.