SERVICE CLIENT 09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 16h non stop

Des ordinateurs trop déclassés pour une revalorisation, dirigés vers le recyclage

Lors la collecte de matériels informatiques pour revalorisation auprès des entreprises, des associations ou des administrations, nous ne pouvons que constater que des ordinateurs ou des tablettes se révèlent totalement HS/obsolètes. Parce que le traitement des produits à reconditionner suppose comme préalables un état de fonctionnement minimal et une vétusté modérée, nous sommes contraints de considérer ces références déclassées comme des déchets. Respectant scrupuleusement les réglementations sur les DEEE, nous faisons appel à des prestataires agréés et compétents pour en gérer la destruction et la dépollution avec un impact environnemental mineur.

HS/obsolète, un matériel informatique impossible à reconditionner

Au cours de l'enregistrement et du diagnostic visuel des références entrant dans nos entrepôts, nos experts peuvent identifier des produits incompatibles avec nos objectifs de revalorisation. Ces ordinateurs, ces serveurs ou ces tablettes présentent fréquemment une avarie technique trop importante, comme un écran cassé ou une carrosserie emboutie. Ces dysfonctionnements nécessitent des réparations très coûteuses et souvent aléatoires, incompatibles avec notre politique de prix compétitifs et de fonctionnement parfait.
D'autres références se voient écartées en raison de leur âge élevé : ce dernier rend leur utilisation au quotidien complexe et peu attractive, tandis que leurs composants ne supportent pas un système d'exploitation récent.

Des solutions au-delà du reconditionnement pour le matériel informatique bien trop HS/obsolète

Malgré leur aspect inoffensif et inerte, ordinateurs, tablettes ou serveurs se révèlent potentiellement des déchets dangereux. Ils contiennent des quantités non négligeables de métaux lourds, comme le plomb, le cadmium ou le mercure, dont l'impact sur l'environnement est désastreux : la décomposition d'une seule pile bouton dans la nature se traduit par la pollution de 1 tonne de terre et de 1.000 mètres cubes d'eau pendant plus de 50 ans, sans la moindre possibilité de décontamination.
Dans ce contexte, le recyclage s'impose comme une évidence. Grâce à nos partenaires spécialisés, nous redirigeons les matériels trop abîmés ou trop âgés vers des filières aux prestations de haute qualité. Par traitements successifs, la trentaine de substances dangereuses habituellement présentes dans les appareils électroniques se voit totalement retirée des différentes parties de l'architecture technique. Ces polluants sont ensuite convoyés vers des organismes de revalorisation ou de destruction certifiés.

La destruction/dépollution, la fin du matériel informatique non reconditionné

Afin de recycler au maximum leurs éléments, les ordinateurs obsolètes se voient soigneusement désassemblés lors de leur destruction/dépollution. Les composants en bon état sont stockés comme pièces détachées d'occasion tandis que plusieurs opérations permettent de récupérer une large partie des matières premières.

L'impact positif des DEEE dans l'informatique sur le reconditionnement

Baptisées DEEE, les réglementations européennes et françaises appliquées depuis 2005 aux appareils électroniques destinés au rebut se sont traduites par une nette progression de la revalorisation. Favorisant les filières de reconditionnement, elles permettent d'atteindre plus aisément des objectifs de développement durable et de réduction des déchets. 

Découvrez aussi :