09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 12h45 et de 13h30 à 16h30

L’obsolescence programmée

Dernièrement au cœur de l’actualité et une des préoccupations majeures des consommateurs, l’obsolescence programmée influe sur de nombreux aspects de nos vies. Elle se définit comme un moyen plus ou moins détourné de limiter la durée de vie d’un appareil afin d’inciter à consommer davantage.

Les types d’obsolescence programmée

Il existe de nombreux types d’obsolescence programmée et cela concerne beaucoup plus de produits que nous le pensons, notamment l’alimentaire. La catégorie la plus touchée reste celle des matériels informatiques, celle qui nous intéresse plus particulièrement pour notre article.

  • L'obsolescence par péremption indirecte

Probablement l’un des types d’obsolescence programmée les plus connus, la péremption indirecte concerne des appareils toujours fonctionnels. Elle se déclare lorsque les éléments (accessoires, pièces…) associés à votre appareil ne sont plus produits ou commercialisés.

Il peut s’agir de pièces détachées ou simplement de consommables. Par exemple, une batterie de smartphone qui ne fonctionne plus et impossible de changer sans une certaine connaissance technique (volontairement rendu difficile pour inciter au remplacement).

  • L’obsolescence par incompatibilité

Vous avez forcément été confronté à ce type d’obsolescence, pourtant facile à éviter. Le cas le plus flagrant concerne les logiciels informatiques et notamment les systèmes d’exploitation non compatibles avec les versions précédentes. Un Smartphone impossible à mettre à jour vers la dernière version d’Android par exemple.

  • Obsolescence esthétique

Cette dernière est de plus en plus présente dans notre société consumériste où le Marketing exploite nos faiblesses, nous incitant à consommer toujours plus. Le design des appareils est ainsi un levier extrêmement important dans la société de paraître dans laquelle nous sommes. Un ordinateur portable Dell professionnel âgée de 3 ans et au design très conservateur / robuste n’aura pas la même « valeur » que le dernier MacBook Pro flambant neuf.

Par valeur, nous n’entendons pas performances ou prix, mais plutôt la valeur symbolique du produit. Le design beaucoup plus attrayant et l’image de marque qui gravite autour d’Apple incite à changer pour un produit plus moderne, plus plaisant, même si ce dernier n’est pas plus performant.

Ce type d’obsolescence est bien évidemment très lié aux effets de mode.

  • Obsolescence de fonctionnement

Celle-ci est probablement la plus couramment associée à la définition de l’obsolescence. Elle concerne les appareils qui cessent de fonctionner « intentionnellement » puisque conçus avec une durée de vie déterminée par avance. Concrètement, le constructeur va faire en sorte que le produit fonctionne un certain nombre de cycles, pour ensuite tomber en panne (de préférence quelques semaines après que la garantie soit expirée…).

Devant l’urgence, le manque de pièces, le manque de compétences techniques ou le prix trop élevé des réparations, il est fort probable que vous rachetiez un nouvel appareil.

Comment lutter contre cette pratique ?

Le moyen le plus efficace est de se tourner vers l’occasion et / ou le reconditionné. Le prix étant plus bas à l’achat, vous amortissez plus facilement les coûts de remplacement pour passer d’un produit reconditionné à un autre.

Pour ce qui est de notre domaine d’activité à savoir l’informatique, les produits professionnels sont également un bon repaire. Ce sont en effet des machines conçues pour être fiables, pour la simple et bonne raison que les professionnels en font un usage intensif, les achètent pour de longues durées et n’hésitent pas à mettre le prix pour obtenir cette fiabilité. Ils ont de plus souvent des techniciens à même de réparer les machines et la question de la disponibilité / prix des pièces détachées est au centre de leurs préoccupations.

Cet ensemble de facteurs fait tout simplement de l’informatique professionnelle reconditionnée un des moyens les plus sûrs de ne pas être confronté à l’obsolescence programmée en informatique.